Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation Du Jumelage Et Contact

  • : Le blog du jumelage Montmeyran La Baume Cornillane Gross Bieberau
  • Le blog du jumelage Montmeyran La Baume Cornillane Gross Bieberau
  • : Blog édité par le Comité de jumelage de Montmeyran La Baume Cornillane. Avec ce blog, nous vous proposons de découvrir nos activités et notre actualité dans la démarche européenne entreprise, en s'appuyant sur plusieurs habitants qui se sont investis dans la création de notre Comité de jumelage. Nous vous remercions de votre visite. Vous aussi, devenez des acteurs de l'amitié avec nos amis de Gross Bieberau en nous rejoignant......Pour nous joindre......................... Contact ci-dessous
  • Contact

Für Gross Bieberau

Pour nos amis de Gross Bieberau voici le site en langue allemande (traduction automatique Google)
Cliquer sur le drapeau
Für unsere Freunde hier Gross Bieberau Seite auf Deutsch
(Google automatische Übersetzung)
Klicken Sie auf die Flagge

drapeau allemand

Rechercher Dans Ce Site

Commentaire

Vous pouvez mettre un commentaire

(voir en bas à droite de la page)

27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 13:45

j1972040038Très souvent on m'a posé cette question:

Mais Roger Marty c'était qui ?

Sur le site du Musée virtuel de la Résistance (cliquer ici pour aller sur le site AERI) , l'historien Robert Serre a établit une fiche que nous reprenons ci-dessous

"D'origine parisienne, né le 20 août 1907, son mariage en 1930 avec Marguerite Plagnat, une Drômoise de Chabeuil, l'avait amené dans notre département où il exerçait sa profession de géomètre topographe. En 1941, il est nommé géomètre chargé de l'hydraulique agricole à Gap, avant de revenir à Valence en mai 1942 comme régisseur des bâtiments départementaux de la Drôme.

Lors de l'Occupation, il entre dans la Résistance : avec son ami Jean Combel, il établit de fausses cartes d'identité et diffuse des journaux clandestins. Il devient, avec le pseudo "Toulouse", le collaborateur de Jean Loubet, de la préfecture, responsable du NAP (Noyautage des administrations publiques).
Le 1er novembre 1943, il est homologué agent P1 du réseau Nestlé-Andromède et participe à diverses missions dangereuses.
Après l'arrestation de Jean Loubet, il lui succède en février 1944 à la tête du NAP. Il est désigné comme secrétaire du Comité départemental de libération chargé des liaisons avec l'état-major de l'Armée secrète. En juin, il est contraint à prendre le maquis où le comité des MUR le désigne pour le représenter auprès du commandement FFI.
À la Libération, sur la proposition du préfet Pierre de Saint-Prix et d'Yves Farge, le général de Gaulle le choisit comme secrétaire général de la préfecture.
Dans l'après-guerre, il sera sous-préfet du Jura, puis directeur de grands hôpitaux, dont le CHR de Clermont-Ferrand, avant de se retirer à Montmeyran, dans la Drôme, où il est élu maire de 1965 à 1977. Ses deux mandats ont vu l'expansion et la modernisation de sa commune, en particulier par la construction d'un groupe scolaire (école de Montmeyran) qui porte aujourd'hui son nom.
Toujours poussé par son désir de paix et de compréhension entre les peuples, il avait également initié le jumelage de Montmeyran avec la cité allemande de Gross-Bieberau. Il présida quelques années l'Union départementale des combattants volontaires de la Résistance.
Il avait rédigé ses souvenirs de guerre dans une brochure intitulée Prends ton fusil, Grégoire, mémoires d'un terroriste.
Il est décédé le 28 février 1992.

Auteur : Robert Serre

j196906010002bis.jpgPhoto Roger Marty et son épouse, Alain Serre

Roger Marty habitait sur la route d'Etoile avec son épouse douce, discrète et cultivée. Il était un vrai livre d'histoire, qu'il se plaisait à raconter, à expliquer sans oublier d'y ajouter quelques anecdotes pour rendre encore plus captif son auditoire. Un homme qui parlait du passé mais savait toujours se projeter dans le futur.

Pour notre jumelage, il a su trouver les personnes pour l'aider dans cette démarche, être convaincant, patient face à des opposants, pour ne pas dire obstiné.

Lors des premières années du jumelage, il m'avait dit " Je n'emmènerai pas de groupe d'adultes allemands dans le Vercors, avec bien des raisons...mais par contre quand nous recevrons le premier groupe de jeunes, je tiendrai à leur présenter moi même le Vercors, Vassieux et d'autres lieux. Quelques années plus tard, alors que j'étais président du Comité, je lui ai dit: « Nous recevons un groupe de jeunes et d'adolescents, alors vous êtes toujours partant pour le Vercors? » Quel plaisir, quel sourire dans ses yeux brillants !

Cette journée reste pour moi un grand moment de notre jumelage, des jeunes français et allemands mélangés très attentionnés aux explications dans ces hauts lieux de la résistance, de massacre... Au retour nous découvrions ensemble qu'un petit-fils d'un "fusillé vivant" (bien connu de Roger Marty) était avec nous dans le car. C'est lui qui alimenta les conversations au retour et c'est fort tard que les discussions durent s'interrompre.

Aujourd'hui le groupe scolaire de Montmeyran porte son nom (depuis le 28 avril 1993), signe que cet homme était toujours tourné vers l'avenir et la jeunesse.

Voilà une présentation rapide de cet homme qui restera un grand personnage de notre village

 

En cliquant sur cette ligne (et sur démarrer le téléchargement) vous pouvez entendre Roger Marty répondre aux questions de Robert Serre en 1984

 

Alain Serrej1972040071

Roger Marty Maire de Montmeyran - Karl Steurnaguel Bourgmestre de Gross Bieberau

en 1972j197003010010j197203010003j1972040048 j197405010006

j198706010032 j199106010014

j199105010002

j1972090108Image4b

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez mettre un commentaire

(voir en bas de cette page à droite)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessous

Article paru dans Flanc de coteau Janv 2013 j201212310001

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marty Bernard 27/07/2014 20:54

Un oncle extraordinaire un conteur exceptionnel
et ma tante Mitou d'une gentillesse naturelle je les ai beaucoup aimé